Médecin

pictogramme représentant un sthétoscope

Accueillir des stagiaires-devenir maître de stage des universités (MSU) en médecine générale

La formation à l'exercice de la médecine générale ambulatoire est indispensable pour tous les futurs médecins, quelle que soit leur spécialité ; le stage chez le médecin généraliste est une réelle opportunité pour le futur professionnel de découvrir et apprécier l’exercice de la médecine en cabinet médical, en  maison de santé ou en centre de santé, sur tout le territoire.

Devenir maître de stage, c’est l’occasion de transmettre son savoir-faire, de participer à la formation de vos futurs remplaçants, collaborateurs, associés et de travailler avec l’équipe du département de médecine générale (DMG).

A quel moment du cursus puis-je intervenir en tant que  MSU en médecine générale ?

  • Le stage de 2ème cycle [6 à 8 semaines à temps plein ou 12 à 16 semaines à temps partiel]

Ce stage  obligatoire permet aux externes d’appréhender les spécificités de la médecine générale ; il représente une occasion unique pour tous les étudiants de découvrir la médecine générale avant les Epreuves Classantes Nationales (ECN), à l’issue desquelles les étudiants choisissent leur spécialité.

  •  Le stage dit « de niveau 1 » (au cours de l’internat de médecine générale)

Ce stage de 6 mois obligatoire concerne les internes de médecine générale, généralement en 3ème ou 4ème semestre. Il se déroule dans un ou plusieurs sites, à raison de 9 demi-journées par semaine. Le MSU doit être présent en même temps que l’interne.

  •  Le stage dit « de niveau 2 », ou Stage Ambulatoire de Soins Primaires en Autonomie Supervisée (SASPAS)

Ce stage de 6 mois est facultatif. Il consiste à accueillir un interne, qui consulte en l’absence du MSU, une ou plusieurs journées par semaine. Un temps d’échange doit être obligatoirement programmé  sur les dossiers des patients vus par l’interne.

Quelles sont les critères à remplir pour devenir maître de stage des universités de médecine générale ?

  •  Pour l’accueil des externes : le médecin généraliste doit exercer son activité professionnelle en tant que médecin installé depuis au moins 1 an.
  • Pour l’accueil des internes : le médecin généraliste doit exercer son activité professionnelle depuis au moins 3 ans. 

Le maître de stage des universités est-il rémunéré ?

 

  • Pour les externes, le généraliste perçoit des honoraires pédagogiques et des indemnisations forfaitaires pour perte de ressources professionnelles.
  • Pour les internes, le montant forfaitaire des honoraires est fixé à 600 € brut par mois de stage. 

 

Le saviez-vous ? le contrat conventionnel « COSCOM » offre aux MSU installés dans une zone caractérisée par une insuffisance de professionnels de santé  une majoration de 50% de leurs honoraires pédagogiques, soit une rémunération complémentaire de 300 euros pour l’accueil d’un stagiaire à temps plein.

De même, dans le cadre du forfait structure mis en place dans la convention médicale pour aider les médecins à investir dans les outils informatiques facilitant le suivi des patients et les liens avec les professionnels de santé (logiciels métier, messagerie sécurisée) et dans les démarches en faveur d’une meilleure organisation, occuper une fonction de maître de stage est également valorisée pour l’ensemble des médecins libéraux installés sur le territoire : valorisation de 210 euros par an pour l’année 2018 et à partir de 2019 de 350 euros par an.

Enfin, si vous exercez en maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) et que cette dernière a souscrit à l’accord conventionnel interprofessionnel (ACI), la MSP peut percevoir une rémunération à hauteur de 3150 euros par an pour l’accueil d’au moins 2 stagiaires.

Quel lien existe-t-il avec le Développe Professionnel Continu (DPC) ? 

La formation pour devenir maitre de stage est considérée comme prioritaire dans le dispositif DPC et, à ce titre, peut être prise en charge par l’Agence nationale du DPC pour les médecins généralistes libéraux ou salariés des centre de santé.

Comment devient-on maître de stage des universités de médecine générale ?

Il faut en faire la demande auprès de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine de l’université la plus proche de votre lieu d’exercice et se situant dans la même région.

Des renseignements complémentaires peuvent être fournis par le département de médecine générale de la faculté de médecine.

Une formation préalable peut être demandée par la Faculté. Vous trouverez sur le site de l’Agence Nationale du DPC des programmes de formation avec une indemnisation pour perte de ressources.

Les médecins généralistes sont agréés maîtres de stage des universités par le directeur de l’UFR de médecine pour l’accueil d’externes et par le directeur général de l’agence régionale de santé pour l’accueil d’internes.

Qui contacter ?

Pour la constitution du dossier de candidature, adressez-vous au département de médecine générale de la faculté la plus proche de votre lieu d’exercice et se situant dans la même région.

(copie 2)

Quel lien existe-t-il avec le Développement Professionnel Continu (DPC) ?