Exercer en tant que masseur-kinésithérapeute

La situation la plus courante

Je souhaite exercer la profession de masseur-kinésithérapeute en France, j'ai obtenu mon diplôme dans l'un des pays de l'Union européenne et j'ai la nationalité de l'un des pays de l'Union européenne.

Pour exercer la profession de masseur-kinésithérapeute en France, vous devez faire reconnaître votre diplôme.

Vous devez déposer une demande d'autorisation d'exercice à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Votre demande sera soumise à la commission instituée dans chaque région. Cette commission vérifiera que votre niveau de formation est équivalent au niveau exigé en France. En fonction des différences de niveau de formation et au regard de votre expérience, la commission pourra subordonner la délivrance d'une autorisation d'exercice à l'accomplissement de mesures de compensation.

Cette mesure de compensation peut prendre la forme d'un stage d'adaptation ou d'une épreuve d'aptitude, selon votre choix.

Une fois la mesure compensatoire effectuée et validée par la commission, une autorisation d'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute vous sera délivrée.

Les cas particuliers

Je souhaite exercer la profession de masseur-kinésithérapeute en France, j'ai obtenu mon diplôme de masseur-kinésithérapeute dans l'un des pays de l'Union européenne et j'ai la nationalité d'un pays n'appartenant pas à l'Union européenne.

Vous devez faire reconnaître votre diplôme.

Vous devez déposer une demande d'autorisation d'exercice à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Votre demande sera soumise à la commission instituée dans chaque région. Cette commission vérifiera que votre niveau de formation est équivalent au niveau exigé en France. En fonction des différences de niveau de formation et au regard de votre expérience, la commission pourra subordonner la délivrance d'une autorisation d'exercice à l'accomplissement de mesures de compensation.

Cette mesure de compensation peut prendre la forme d'un stage d'adaptation ou d'une épreuve d'aptitude, selon votre choix.

Une fois la mesure compensatoire effectuée et validée par la commission, une autorisation d'exercice de la profession vous sera délivrée.

Je souhaite exercer la profession de masseur-kinésithérapeute en France, j'ai obtenu mon diplôme de masseur-kinésithérapeute dans un pays n'appartenant pas l'Union européenne.

Si votre diplôme a été reconnu par l'un des pays de l'Union européenne et que vous avez la nationalité d'un pays de l'Union européenne

Vous devez déposer une demande d'autorisation d'exercice à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

Votre demande sera soumise à la commission instituée dans chaque région. Cette commission vérifiera que votre niveau de formation est équivalent au niveau exigé en France. En fonction des différences de niveau de formation et au regard de votre expérience, la commission pourra subordonner la délivrance d'une autorisation d'exercice à l'accomplissement de mesures de compensation.

Cette mesure de compensation peut prendre la forme d'un stage d'adaptation ou d'une épreuve d'aptitude, selon votre choix.

Une fois la mesure compensatoire effectuée et validée par la commission, une autorisation d'exercice de la profession vous sera délivrée.

Si vous êtes titulaire d'un diplôme obtenu au Québec

Un Arrangement en vue de la Reconnaissance Mutuelle des qualifications professionnelles (ARM) entre le Québec et la France a été signé pour la profession de masseur-kinésithérapeute. Il permet de faciliter la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles des personnes exerçant la profession de masseur-kinésithérapeute sur ces 2 territoires.

Pour exercer la profession de masseur-kinésithérapeute en France, vous devez simplement faire une demande auprès du Conseil national de l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes (CNOMK).

Si votre diplôme ne répond pas les conditions

Vous devez obtenir le diplôme permettant l'exercice de la profession en France. Pour cela des dispenses de scolarité peuvent être accordées. Vous pouvez obtenir des informations auprès de la Direction régionale de Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).