Études médecin

Cet article traite des modalités des stages au cours des études de médecine.

Les stages du cursus médecine

Pictogramme médecin

Stages de 1er cycle

Le stage d'initiation aux soins infirmiers
1er stage obligatoire, il s'agit d'un stage d'initiation aux soins, accompli sous la conduite de cadres infirmiers d'une durée de 4 semaines, à temps complet et de manière continue, dans un même établissement hospitalier.
Il est réalisé à la rentrée du DFGSM2.
L'étudiant s'initie aux principes de l'hygiène hospitalière et aux gestes de premier secours et découvre le fonctionnement de l'équipe soignante.

Les stages cliniques d'initiation aux fonctions hospitalières
Ces stages sont réalisés au cours des 2e et 3e années et représentent, au total, 400 heures. Ils permettent d'appliquer les connaissances théoriques acquises et d'acquérir les compétences génériques en particulier lors de l'entretien avec le patient et lors de son examen clinique.

Stages de 2e cycle

Des stages dans des unités hospitalières de soins
L'organisation de ces stages relève de chaque faculté. Ils ont une durée de 6 à 8 semaines à temps plein ou de 12 à 16 semaines à mi-temps. Ils sont choisis, selon les facultés, en début d'année ou de trimestre, soit par classement au mérite, soit par classement alphabétique. 

Ils permettent la mise en situation pratique de l'étudiant dans un ensemble de situations cliniques correspondant aux objectifs de sa formation.
Ils s'effectuent dans les unités de soins où l'étudiant participe à l'activité hospitalière, en vue de l'acquisition des compétences prévues dans le carnet de stage.
Chaque étudiant réalise en particulier un stage en chirurgie et un stage dans une unité d'accueil des urgences, ou de réanimation, ou de soins intensifs.

Un stage obligatoire de médecine générale
Ce stage, obligatoire, se déroule chez un ou des médecins généralistes agréé(s)-maître(s) de stage des universités. Il se déroule au sein d'un cabinet individuel ou de groupe, d'une maison/centre ou pôle de santé.

Il doit permettre à l'externe d'appréhender la relation médecin-patient en médecine générale et la place du médecin généraliste au sein du système de santé, de découvrir les spécificités de l'exercice de la médecine générale en liaison avec l'ensemble des professionnels dans le cadre d'une structure ambulatoire de premier recours, ou encore de comprendre les modalités de gestion d'une structure ambulatoire.

Il s'agit d'une occasion unique pour tous les étudiants de découvrir la médecine générale avant les Épreuves Nationales Classantes (ECN) à l'issue desquelles les étudiants choisiront leur spécialité.
Pour certains, ce sera leur seule expérience de médecine ambulatoire.

Stages de 3e cycle

Stages de 6 mois pendant tout l'internat, propres à la spécialité
L'interne doit valider l'ensemble des stages de 6 mois requis pour l'obtention de son diplôme d'études spécialisées. Le nombre de stages semestriels à accomplir varie en fonction de la spécialité poursuivie. Ces stages peuvent être hospitaliers, en structures de soins extra-hospitalières ou effectués auprès de praticiens en ambulatoire.

Stage Ambulatoire de Soins Primaires en Autonomie Supervisée (SASPAS)
Les internes en médecine générale ont la possibilité d'accomplir, en dernière année d'internat, un stage ambulatoire en soins primaires en autonomie supervisée (SASPAS).
Ce stage est ouvert aux internes de Médecine Générale en 5e ou 6e semestre du DES de MG, qui ont déjà effectué un stage ambulatoire de niveau 1 chez le praticien (stage d'une durée de 6 mois et effectué généralement en 3e ou 4e semestre).

D'une durée hebdomadaire de 11 demi-journées, il comporte obligatoirement au moins 4 demi-journées en cabinet de médecine générale et 2 demi-journées consacrées à la formation universitaire ou personnelle.
Si le SASPAS n'est pas obligatoire, il est l'occasion de parfaire ses connaissances, en associant à la formation en cabinet de médecine générale des temps de formation dans différentes structures : cabinet d'autres spécialistes, PMI, etc.