Équipement du cabinet ou de l'officine

• Je suis infirmier libéral
Tout infirmier doit ouvrir un cabinet professionnel. 
Le cabinet peut être installé dans une partie du lieu qui sert d'habitation. Il faut cependant vérifier que cette affectation n'est pas contraire au règlement de copropriété auquel peut être soumis l'immeuble.

Le cabinet pourra comporter :
- une salle d'attente sachant qu'un patient installé dans cette salle d'attente ne devrait pas être susceptible d'entendre ou de voir ce qui se passe dans la pièce réservée aux soins, afin d'en préserver la confidentialité ;
- une salle de soins ;
- un point d'eau et des toilettes accessibles aux patients ;
- un matériel minimum pour effectuer les soins en toute sécurité et assurer un confort normal.

L'infirmier doit y afficher sa situation par rapport à la Convention nationale des infirmières (conventionnée ou non) et apposer le tarif des actes infirmiers. Si une ou plusieurs pièces du domicile sont réservées à l'exercice de la profession, il convient de souscrire une assurance spécifique pour ce cabinet.

Je suis pédicure-podologue libéral
Le Conseil national de l'Ordre des pédicures-podologues a initié fin 2014 le programme “Démarche qualité en pédicurie-podologie – Recommandations de bonnes pratiques”.  5 thèmes seront traités en 15 fiches sur 2 ans : Hygiène au cabinet, infrastructure du cabinet, sécurité au cabinet, parcours du patient, qualité et amélioration continue.
Le conseil national de l’Ordre des pédicures-podologue a édité dans la revue Repères, en Octobre 2014, un dossier sur la qualité et la sécurité des cabinets et des soins.

• Je suis pharmacien d'officine
Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens a publié en 2013 un guide sur l'aménagement des locaux de l'officine.

• Je suis sage-femme libérale
Le Conseil de l'Ordre des sages-femmes met à votre disposition une synthèse des normes concernant le local professionnel.